Élargissement de la prostate : mythes et vérités

Si vous vous dirigez vers la cinquantaine ou si vous avez déjà franchi cette étape, vous avez probablement entendu parler du terme « hypertrophie de la prostate » ou « élargissement de la prostate ». Beaucoup d’hommes s’inquiètent à ce sujet, car ils ne savent pas vraiment ce que ça implique.

Bien que la condition soit courante, il existe de nombreuses idées fausses concernant l’élargissement de la prostate. Voici donc une liste de mythes et de vérités sur l’hypertrophie de la prostate :

Mythe # 1: Une hypertrophie de la prostate signifie que vous avez un cancer

Vérité : Une hypertrophie de la prostate est une augmentation de la taille de la prostate. Le terme médical est l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) et ce n’est pas un cancer. La plupart des hommes de plus de 50 ans développent une forme d’HBP, avec ou sans symptômes. Si la prostate grossit suffisamment, elle peut commencer à mettre de la pression sur l’urètre, provoquant des symptômes urinaires.

Gardant à l’esprit que le cancer de la prostate peut également provoquer des symptômes similaires, il est important de consulter un médecin si vous commencez à ressentir une forme quelconque de symptômes de l’HBP. Cependant, avoir une HBP n’augmente pas vos risques de développer un cancer de la prostate.

Top Urologist Montreal

Mythe # 2 : Je n’ai pas besoin de voir un médecin si je développe des symptômes de l’HBP

Vérité : Les symptômes d’hyperplasie bénigne de la prostate sont similaires à d’autres conditions qui nécessitent une attention médicale immédiate, incluant la cystite (infection de la vessie), la prostatite, l’abcès prostatique et la prostatodynie, pour n’en nommer que quelques-unes.

Même si vos symptômes sont légers, il est important de consulter un médecin. Votre médecin sera en mesure de déterminer si les symptômes que vous ressentez sont en fait liés à l’HBP. Si votre HBP n’est pas sévère, vous n’aurez peut-être pas besoin de traitement. Néanmoins, votre médecin pourra vous aider à trouver des moyens de réduire vos symptômes.

Mythe # 3 : Plus le patient est âgé, plus les symptômes de l'HBP sont pires

Vérité : Bien que l’hyperplasie bénigne de la prostate soit fortement associée à l’âge, les symptômes ne s’aggravent pas nécessairement avec l’âge. Certains hommes peuvent présenter des symptômes très légers et passer des années en attente vigilante, tandis que d’autres ont besoin d’un traitement presque immédiatement après l’apparition de leurs symptômes.

Mythe # 4 : Traiter l'hyperplasie bénigne de la prostate signifie subir une chirurgie majeure ou prendre des médicaments à vie

Vérité : Bien que cette affirmation était vraie il y a des années, des thérapies minimalement invasives sont maintenant disponibles. La plupart des traitements minimalement invasifs soulageront les symptômes de l’HBP sans l’utilisation à long terme de médicaments. Ces types de thérapies entraîneront également une récupération plus rapide et moins douloureuse que les traitements de chirurgie effractive traditionnelles (chirurgie ouverte), avec moins de risques et d’effets secondaires.

Votre médecin pourra vous fournir des informations sur les différents types de traitements minimalement invasifs disponibles et s’ ils sont pour vous.

Mythe # 5: Les traitements de l'HBP causent une dysfonction érectile

Vérité : Bien que certains traitements de l’HBP puissent être associés à un risque de dysfonction érectile, de nombreux nouveaux traitements minimalement invasifs ont démontré un risque réduit de tels effets secondaires. À titre d’exemple, la thérapie à la vapeur d’eau Rezūm est un traitement minimalement invasif qui n’a inclus aucun rapport de dysfonction érectile dans les études pivots et rétrospectives.

Avez-vous des symptômes de l’HBP? 

Commencez par répondre au questionnaire d’une minute sur l’HBP. Nous examinerons vos résultats et vous contacterons sous peu (cliquez sur « oui, contactez-moi »).